La voie du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La voie du mal

Message par kirin54 le Ven 5 Fév - 17:54

Salut,
Bon ici aura ça sera pour parler du scénario La voie du mal. Je mettrais les images et vous les résumés. Nous pourrons ici parler de tout ce qui concerne le scénario.
avatar
kirin54
Grand méchant Meujeu

Messages : 24
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 29
Localisation : Dans ton cul

Feuille de personnage
Nom: Frère Fourbu
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeurs
FORCE7
POUVOIR7
HABILETE6

Endurance:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Séance 05/02/2016

Message par Sleezy le Mar 9 Fév - 10:59

/\ /\

Ma mémoire et mon orthographe n'étant pas parfaite si vous avez des trucs à rajouter ou à corriger, faites vous plais, et si Flo' tu pouvais rajouter les images des différents personnages sa serait cool, mes descriptions sont pas exceptionnelles

\/ Récit en approche \/

  Nous avons été envoyé en mission afin d’aller à la recherche de la fille d'un Lord elfe au nord, cette mission nous a été donné par les éclaireurs comme initiation après des mois à apprendre nos métiers respectifs au sein de la guilde, trois archivistes, deux guerriers.
La région dans laquelle nous allions était autrefois prospère grâce à la production de soie, mais depuis dix à douze ans abandonné et déserté par la plupart de ses habitants.
Dû à la disparition d'une bulle protectrice contrant les effets négatifs de la zone, bulle créé par la dynastie matriarcale du Lord Sélis ,expliquant la disparition de sa fille sur laquelle nous devions enquêter, Léa.
  Nous partons donc à cinq, accompagné d'un guide commander par la guilde, un éleveur d'animaux dans sa saison creuse connaissant la région, il nous guide jusqu'aux cols en nous indiquant la direction, trois villes se montrent devant nous, la première est abandonnée ou presque, on y rencontre, ce qu'on apprendra plus tard être un ermite bannit de la seconde ville, qui nous refuse le gîte pour la nuit bien évidemment.
On nous avait prévenu que les dernières personnes de la région ne respiraient pas l'hospitalité notre première rencontre ne démentit pas ces dires.
  Après une première nuit passée dans une maison abandonnée et une journée de marche nous sommes arrivé à la seconde ville, un tavernier partagea sa nourriture avec nous et goûta de la viande ce qu'il n'avait pas fait depuis un moment, après discussion nous apprenons qu'il n'a pas pu quitter la région faute de moyens et de l'état de sa mère à l'époque.
Après une nuit de sommeil correct pour presque tout le monde, le Gob ayant définitivement
un problème avec les harpies, d'un commun accord nous léguons tous une pièce d'or au tavernier afin de lui permettre de pouvoir partir avant de nous diriger vers la dernière ville.
  La garde fut notre première rencontre, peu aimable et incapable de lire notre laissez passer, elle nous posa quelques problèmes, heureusement un supérieur arriva rapidement afin de nous mener au Lord.
Lors de notre entrée dans la ville nous avons tous ressenti la chaleur d’un halo, après une rapide analyse, la ville était elle encore protégée par une bulle bienfaisante contrairement au reste de la région.
  La rencontre avec le Lord fut précéder par la rencontre de la seule personne apparemment capable de le supporter Sélina, une jolie jeune femme.
Cette rencontre ne dura pas plus d’une demi-heure, le temps d’une minute pour cet homme, il nous dit qu’il viendrait nous chercher lorsqu’il aurait besoin de nous, qu’il nous remerciait de notre venue, refusant de nous héberger soit dit en passant.
L’auberge restait donc notre seule option, que ce soit pour les informations, ou pour le gîte et le couvert, “L’anguille sous Roche”, lors de notre entrée nous remarquons, une elfe et un draw ressortant du paysage, sachant que ces êtres vivent plus longtemps que les humains ils sont une source indéniable d’informations, le tavernier également, après plusieurs discussions nous apprenons l'existence d’un temple duquel Léa ne serait jamais revenue, elle avait l’habitude de s’y rendre pour prier afin de maintenir la protection sur la région comme toutes les femmes de la lignée, on nous apprend également que deux orcs seraient présent dans la forêt, celle du temple.
  Notre groupe n’étant pas d’une patience exemplaire, nous sommes partis avant que le Lord ne nous rejoigne, ce qui selon les personnes de la taverne aurait pu prendre un certain nombre de semaines.
Lors de notre recherche d’informations nous avons également rencontré Solina, la soeur jumelle de Sélina, gardienne de la ville elle, ses informations corrélaient avec celle déjà apprise, un temple, des orcs, la forêt, une particularité cependant, elle prenait Kadéfou et Gob pour nos animaux de compagnie, toutefois flatteur, ils n’ont pas spécialement apprécié.
J'eus recours à ma transformation animale, en faucon afin de pouvoir repérer les environs et savoir de quel côté nous devrions partir le lendemain, la forêt du temple émanait d’une aura bien plus pesante que celle de la région qui l’était déjà, j’eus également du mal à sortir de la bulle protectrice de la ville, comme si mon corps me voulait à l’intérieur et non en dehors.
 Le lendemain donc, nous sommes partis pour rejoindre ce temple, après de longues heures de marche, nous arrivons enfin à cette forêt plus dense, celle du temple, en nous engageant dedans nous avons également ressenti cette aura malfaisante, un chemin linéaire avec des arbres plus resserrer sur les côtés comme si nous tournions en rond, cependant marquant les arbres nous savions que nous étions toujours entrain d’avancer.
Finalement, dans un silence oppressant, nous entendons un faible souffle, venant de notre droite, ne pouvant l’ignorer, je m’engage à travers les arbres et fais face à une violente barrière, après quelques pas je découvre avec effroi un esprit de la forêt alors corrompu, la cage thoracique explosée, un crâne de bouc et un aura morbide l’entourant.
A ce moment je n'eus seulement le temps de reculé, et de prévenir mes compagnons de dégainer leurs armes, avant qu’il ne sorte de la forêt et s’aventure sur le chemin, invoquant un nombre important de morts-vivant, le combat ne fut jamais en notre faveur, Gob et moi-même finirent à moitié mort dans ce combat.
  Heureusement, selon les dires de mes amis, les orcs nous sauvèrent, je ne me suis réveillé qu’après comme éjecté d’un monde auquel je n’appartenais pas, en effet les orcs avaient repoussé l’esprit et nous avaient conduits à ce qu’ils nous apprendront ensuite être le temple de la forêt, un arbre imposant créant une clairière au sein de cette dense forêt.
La créature avait absorbé notre âme et grâce à un rituel l’arbre et les orcs avaient réussi à nous ramener.
Un des orcs ressemblait à un chaman ou un prêtre je ne puis dire, et l’autre à un druide, il se transformait en un majestueux félidé.
Après discussion avec celui que j'appellerai chaman, le druide n’étant pas spécialement bavard hormis pour dire à son frère d’y allez moins fort avec nous, il se souvenait d’une petite elfe, il y quatre-vingt ans qu’il surveillait, mais il perdit sa trace au sein de la forêt sans aucune raison et le druide ne retrouvât jamais de preuve de sa présence ou de sa disparition.
Il nous expliqua également que cela faisait une semaine que nous errions sur le chemin et que nous avions trépassé ce que nous n’aurions jamais dû faire, il nous mit également en garde sur la nature de la forêt, si nous restions trop longtemps en ces lieux nous finirions par appartenir à la forêt, tout comme eux, cela faisait cinq siècles qu’ils étaient les gardiens de cet endroit ayant même oublié leurs propres noms.
  Il nous ouvrit alors le passage, une ligne droite cette fois, l’opposer du chemin sinueux que nous avions pratiqué en venant, en nous promettant de nous emmener à l’endroit où il avait perdu la trace de la fillette une autrefois, nous devions sortir et rapidement.
Une fois arriver aux portes de la ville et perdu au fur et à mesure de notre avancé le poids de l’aura de la forêt, les gardes nous souhaitèrent la bienvenue après nos trois semaines d’absence.
Trois semaines ? nous avions passé deux jours dans cette forêt, sept selon les orcs, le tavernier lui, nous communiqua s’être ennuyé sans nous, depuis que nous étions partis il y a sept mois.
Le temps ne s’écoulait pas de la même manière dans la région, la forêt et la ville ce qui allait nous compliquer la tâche.
avatar
Sleezy
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2016
Age : 21
Localisation : Cherche bien et tu trouveras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par kirin54 le Mar 9 Fév - 20:39

Cool, c'est un jolie résumé.
avatar
kirin54
Grand méchant Meujeu

Messages : 24
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 29
Localisation : Dans ton cul

Feuille de personnage
Nom: Frère Fourbu
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeurs
FORCE7
POUVOIR7
HABILETE6

Endurance:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par Skylios le Mar 9 Fév - 21:44

Bravotation !
avatar
Skylios
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 5
Date d'inscription : 09/02/2016
Age : 22
Localisation : Perdu entre ici et quelque part..

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par Kurrogan le Mar 23 Fév - 16:44

Oh vraiment classe. Les cornichons sanglants sont fier de toi!!!
avatar
Kurrogan
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 7
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : partout et nulle part ici où va le monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Séance du 25/03/2016

Message par Skylios le Mer 6 Avr - 17:37

Bonsoir, Résumé en approche, bonne lecture... Very Happy

    Après moult péripéties traversées, nous décidâmes de traverser les mines pour quitter la vallée en quête de Bâlor.
Arrivé près de celles-ci, Solina décida de nous accompagner. Cette bougre disparut dans un touffu buisson sans aucun bruits, puis un son strident se fît entendre pendant bien 10 secondes avant de voir des centaines de harpies s'enfuir des mines. Nous comprîmes après que ce bruissement venait de la corne de Solina, utilisée pour faire fuir les monstres présents à l'intérieur des cavités.

    Comme à mon habitude, je pris les devants pour pénétrer ces antres sombres et sinistres. Il faisait noir, vraiment noir.... Soudain, un écho ainsi qu'une lueur firent leur apparitions pour mes camarades, certes plus doués que moi pour percevoir certains détails me paraissant futiles. Très vite, nous arrivâmes devant un précipice avec, pour seul moyen de le traverser, un pont fait de cordes. Un bruit métallique se mit à résonner autour de mes compères et moi-même. Il continua de résonner quelques temps avant qu'un vacarme assourdissant, plus communément appelé battement d’ailes géant, nous glaça sur place sans la moindre difficulté. Là, se dressant au dessus de nous, une forme imposante encore indéterminée. Aussitôt, Solina prit ses jambes à son cou et traversa le pont avant de disparaître au loin. Cette forme titanesque vint alors se poser juste devant moi, nous laissant apercevoir nettement l'étendue de sa puissance. Une harpie vénérable était là, prête à commencer son repas...

    Un combat intense prit place au dessus du précipice, rassemblant toutes mes ressources je brandis mon épée et entama ce monstre sans vergogne! Il répondit sans mal et m'entailla le torse avec un "combo-griffe". Mes compagnons suivirent le mouvement et Kadefu finit par achever cette émanation venue des enfers.
Solina voyant le monstre gisant au sol, réapparue comme si de rien n'était. Nous prîmes le temps de la comparer au derrière de notre cher homme-singe avant de continuer notre chemin.
Non loin, une vive lumière nous amena dans une salle magnifique, très lumineuse et entièrement recouverte de cristaux luisants de mille feux. Trop curieux, Kadefu et Iellena, sûrement attirés par la beauté ou l'argent à se faire, touchèrent chacun un cristal avant de tomber net inconscients. Je décida de casser un morceau avec mon épée puis de le déposer sur l'elfe. Après de longues convulsions inquiétantes, elle reprit connaissance en grande forme mais avec les yeux d'une intense brillance. Ce procédé fonctionna aussi sur Kadefu.
Sleezy quant à lui, très attiré par cette "douce" lumière, toucha à son tour un cristal. Il devint alors brillant d'un bleu très clair et cela provoqua une violente onde de choc qui projeta le singe de plusieurs mètres. Notre druide était maintenant doté d'une puissance "OVER NINE THOUSANDS"!! Il se sentait bien, si bien, et surtout capable de tout!
Il s'approcha de moi, la peur m'a envahie, j'ai tenté de le repousser, en vain, et d'un simple contact, je fus projeté à plusieurs dizaines de mètres. De là, une douleur insoutenable m'accapara instantanément puis plus rien, en moins d'une seconde, j'avais retrouvé la forme physique d'un gamin de 20 ans. Cheveux d'une longueur infinie, -15 kg au compteur et surtout le grand retour d'une barbe soyeuse, bref bonheur absolu.
Plus loin, Sleezy étant persuadé d'avoir bien agit, se dirigea maintenant vers Kadefu pour, à son tour, le "soigner". Une violente onde de choc surgit lors du contact entre mes deux camarades et un énorme cratère se forma sous leurs pieds. Ces deux imbéciles étaient maintenant tous deux inconscients au fond du trou. C'est le singe qui se réveilla le premier et, comme pour moi, il avait perdu en masse et gagné en poils. Sleezy, quant à lui, fut bien faible à son réveil.

    Après un repos mérité, nous reprîmes notre chemin, quittâmes cette pièce et finîmes par enfin sortir de ces mines. Nous étions maintenant sûrs d'être de l'autre côté de la montagne lorsque de la brume apparue subitement autour de notre escouade. Un premier déplacement à gauche nous alarma puis directement la main gigantesque du géant sépara notre groupe en deux. Elle fit chuter Sleezy de la paroi et l’attrapa de suite et, seulement quelques secondes plus tard, c'était à Salvatore et à moi de se faire attraper. Nous pouvions maintenant voir avec difficulté l'autre main du géant attrapant avec la même facilité le reste de notre groupe avant de nous plonger dans le noir absolu.

    Je me réveilla presque à poils dans un lit coquet qui était disposé dans une pièce parfaitement carré et blanche. J'aperçus de ce plumard un coffre, une porte et un bureau avec comme seul ami un bassine pleine d'eau. Je pris quelques instants pour me forcer à me souvenir comment et pourquoi j'étais arrivé ici, en vain, avant d'ouvrir le coffre et d'apercevoir avec bonheur que la totalité de mon équipement était en fait près de moi. Lavé et habillé, j'ouvris la porte et atterris dans un simple couloir. De là, je vis un spectacle fort amusant, notre bon vieux druide n'avait apparemment pas prêté suffisamment attention au coffre et se dressait devant moi, les tétons saillants, visiblement près à reprendre du service.
L'ensemble du groupe finit de se préparer puis nous décidâmes d'explorer ce vaste inconnu qui se dessinait devant nous. Armés et préparés, c'est à l'étage que cet inconnu se définit comme une forteresse et où nous entendîmes les premiers signes de vies. Un bruit de cuisine résonnait sur notre gauche et plus loin une salle remplie de cuisiniers en pleine action. Aucun d'entre eux n'étaient surpris de nous voir, bien au contraire. Un apprenti s'avança et nous amena directement voir le seigneur de ce domaine. Nous traversâmes une grande salle de réception où se tenait devant nous plus d'une centaine de personnes puis nous arrivâmes dans une plus petite pièce, la salle de réception du "Lord".
C'est avec grande surprise que nous assistâmes à l'entrée de Bâlor dans cette pièce. Il se présenta comme le gentil de l'histoire mais aussi comme le père de Léa Sélis. Il quitta la pièce puis revint avec elle. Aussitôt, Solina sauta dans les bras de Léa, instant émotions bla, bla, bla... Bref l'important, c'est qu'il nous expliqua qu'il avait 3 enfants, un garçon et deux filles : Léa et Solina, Célina étant finalement la fille de Bélor. Je décida ensuite de lui raconter toute notre aventure jusqu'ici, puis il nous confirma que son frère avait bel et bien pris son identité et sa place sur le trône. Il a d'ailleurs été bannis par son rival et a été contraint de partir sans Léa.
Aucun habitant ne sait que Bélor a volé la place de son frère et c'est ce changement qui engendra la perte et l'appauvrissement de la vallée.
Le Lord nous fit signe de le suivre dans une pièce annexe. Au milieu se dressait une grande maquette avec la topographie exacte de la vallée. Il nous expliqua que grâce à la magie présente dans les cristaux, ce qui arrivait sur la maquette arrivait également dans la vallée.  Nous comprîmes que le fameux géant était en fait Bâlor, et il finit de nous expliquer le fonctionnement de la maquette et que Bélor avait détourné la magie pour créer les fameuses bulles temporelles, le rendant inaccessible et insensible à toute magie venant de son frère.
Notre entretien fut sur le point de se conclure quand il nous proposa de tuer son frère avec de multiples récompenses et, je l'espère, richesses à la clé, en échange du salut de ses terres...  
Sleep


Dernière édition par Skylios le Mer 6 Avr - 19:43, édité 1 fois
avatar
Skylios
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 5
Date d'inscription : 09/02/2016
Age : 22
Localisation : Perdu entre ici et quelque part..

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par Sleezy le Mer 6 Avr - 17:48

Yo,

C'est pas mal gros tas mais par contre, Sleezy n'est pas encore la star du X dans le jeu de rôle tu peux le tombé mdr, et gab il s’appelle Salvatore Do Iorden ou un truc qui sonne pareil.

VoilaVoila
avatar
Sleezy
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2016
Age : 21
Localisation : Cherche bien et tu trouveras

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par Kurrogan le Mer 6 Avr - 18:02

Salutations,

Ma foi du magnifique travail notre mésaventure est fort bien conté ! Par contre qui est donc ce Kurrogan? Un nouveau compagnon d'aventure ?

Bien à vous compagnon d'aventures et de richesses,

Salvatore Do'Urden.
avatar
Kurrogan
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 7
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : partout et nulle part ici où va le monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par kirin54 le Jeu 7 Avr - 13:20

Cool, jolie. Ca me fait penser qu'il y en à un qu'on attend toujours.
avatar
kirin54
Grand méchant Meujeu

Messages : 24
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 29
Localisation : Dans ton cul

Feuille de personnage
Nom: Frère Fourbu
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeurs
FORCE7
POUVOIR7
HABILETE6

Endurance:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par KaDeFu le Ven 22 Avr - 18:59

Pourquoi c'est moi qui doit me taper l'écriture des compte-rendus ?! On a des Archivistes dans le groupe bordel... Et tout ça à cause d'une petite défaite à un jeu de dés à la taverne... Bref !

Après avoir constater qu'il y a un « léger » problème avec le temps dans la vallée, qui fil à différentes allures selon qu'on se trouve dans la forêt, la vallée ou la ville, nous nous sommes décidés à se reposer à la taverne. Le réveil fut gâché par une escorte qui nous attendais à la sortie de la taverne. Celle-ci nous emmena tranquillement à la demeure du Lord qui attendais nos explications sur notre « disparition ».
Nous lui avons tout expliqué, la dangerosité de la forêt, la rencontre avec les orcs, la problématique temporelle mais surtout que sa vallée dépéris. Bien sûr, il nous a pas cru, nous montrant comme preuve la vue idyllique de la vallée qui transparaissais des fenêtres du manoir. Effectivement, de ses fenêtre, la vallée semblait jouir d'une vie et d'une lumière qui rentrait en complète contradiction avec la grisaille et la lourdeur dépressive que nous avons croisé lors de notre arrivé. Mais par notre assistance, et à notre grande surprise, le Lord décida de sortir de sa demeure et de l'enceinte de la ville pour constater de son propre chef l'état de la vallée. D'un pas vif et en tenue de combat, il se dirigea vers la sortie de la ville, sous le regard hébété des habitants et de la garde. D'un geste, il ouvrit la porte, et là, consternation. La vallée baignait dans une lumière éclatante. Nous pouvions distinguer au loin des ports emprunt d'une grande activité, des habitants vaquant à leurs affaires dans les villages alentours, des champs entrain d'être labourés avec vigueur par les paysans du coin. L'incompréhension nous avais envahit. Mais merde, qu'est-ce qui se passait ? Le Lord se tourna vers nous et nous adressa un fière sourire.
« Vous voyez que tout est normal ici ! ». Sur cette phrase, il sortit en dehors de l'enceinte. Nous lui emboîtons le pas, les gardes refermant la porte derrière nous. Au cliquetis de la porte, une chape de nervosité et de mal-être nous a envahit. Devant nous, la vallée retrouva son aspect de friche, d'abandon, de grisaille. Dans l'air flottait un sentiment de négativité, lourd, nous sentions monter en nous l'envie de tout abandonner. Mon esprit vacillait. Au même moment, le Lord tomba à genoux, prostré par la vue, ou peut être par la lourdeur de l'air, que sais-je. Un membre de l'escorte demanda l'ouverture immédiate de la porte. Les gardes s'exécutèrent. Dès que la porte s'ouvrit, la vue sublime d'une vallée grouillante d'activité réapparut et une chaleur s’immisça dans nos corps. Mais qu'est-ce qui se passe ici ?! Le Lord devait se poser la même question. Il se releva d'un coup et lança sèchement qu'il devait réfléchir, méditer sur ce qu'il venait de voir. Il se rentra rapidement dans la ville et se dirigea vers son manoir, nous plantant là, aux abords de la ville.
Nous étions de plus en plus intrigués. Je ne comprenais plus rien. Nous avons décidé de rentrer en ville et de retourner voir le Lord malgré son envie de s'isoler. Et peut être, au passage, profiter de sa bibliothèque qui doit receler quelques informations sur tout ça. Nous étions entrain de rentrer dans la ville quand soudain, certain d'entre nous ont vu une main géante lâcher une crête au loin. Une main d'une taille indescriptible. Elle pourrait aisément écraser le manoir de son index. Sur cette vision, le druide décida d'aller voir à quoi est rattaché la main. D'un murmure, il se transforma en aigle et s'envola en direction de la crête. Nous l'avons revu que le lendemain..
Le reste de l'équipe se dirigea donc vers le manoir. Nous avons décidé de nous séparer, les elfes iront à la bibliothèque alors que Gob' et moi allons voir le Lord. Nous avons gentiment été révoqué par celui-ci, prétextant une méditation. Nous nous sommes donc dirigés vers la bibliothèque, non sans mal vu la grandeur de la bâtisse. A l'entrée de la bibliothèque se dressait un vieil homme tremblotant. En lui adressant la parole, nous avons vite compris qu'il était plus que sénile, complètement dérangé, ce qui m'énerva assez rapidement vu qu'ils nous laissa entré Gob mais pas moi. Du coup je me suis barré !
Mais vraiment barré, je suis sortit du manoir et déambulait dans la ville. Mes chers compagnons m'expliqua plus tard qu'ils ont trouvé un livre sur la famille du Lord Selys et des us et coutumes des elfes dans le coin, le tout sous les explications « éclairées » du vieux sénile. En effet, ce sont les matriarches elfes qui sont en charge de protéger la vallée avec une barrière protectrice. Cette barrière est maintenue en place grâce à un temple dans la forêt dans lequel les matriarches vont régulièrement faire rites et prières. Mais les matriarches ne sont pas immortelles. Alors, quand une des filles atteint un certain âge, elle part en pèlerinage dans toute la vallée en commençant par visiter le temple. Et c'est dans ce contexte que dame Selys (la fille du Lord) a disparu. Lors de son pèlerinage pour le passage à l'âge adulte. Mes camarades m'apprennent également que le Lord à un frère qui ne semble pas très net.
Toutes ses recherches ont pris beaucoup de temps, tellement de temps que notre cher druide a eu le temps de revenir de son périple, qui, d'après lui, n'ont pas été de tout repos. En effet, en s'approchant de la crête, il a eu des difficultés à traverser une brume épaisse. D'un coup, se dressa devant lui un œil d'une taille inimaginable. D'un simple battement de paupière, l'aigle fut repoussé au loin. L'idée même qu'un titan galope autour de la vallée nous rassure pas des masses.
Nous étions dans une impasse. Nous avons donc décidé de ressortir de la ville pour questionner les gardes de la porte. Un des pécore nous a dit quelque chose de très intéressant. Contrairement à ce que nous disait le Lord, Dame Selys est repassé rapidement dans la ville après son départ pour le pèlerinage. Elle était sous escorte du frère du pécore, Pipot ainsi que de Kaleb, le frère de Sérina et Sorina. Ce dernier fut retrouver mort peu de temps après sur les berges de l'étang d'à coté. Et dame Selys avait disparu. Pipot pris peur et quitta la région.
Sur ces informations, toute l'équipe fonça au château pour avoir des explications avec le Lord et rechercher des compléments à la bibliothèque. Gob est allé voir Lord Selys alors que les elfes et le druide sont allés à la bibliothèque. En croisant les informations que Gob à glané de son entrevu avec le Lord et un livre trouvé dans la bibliothèque sur les successions des Selys, nous avons compris ceci. Lord Balor Selys expliqua qu'il a effectivement un frère jumeau qui se nomme Belor. Jalousant la monté sur le trône de son frère, Belor fut bannit de la vallée pour complot. En partant, il proféra les mots suivant « Les montagnes seront votre dernière prison, vous ne sortirez pas sans ma permission ». Concernant la mort de Kaleb, le Lord expliqua juste qu'il a été retrouvé noyé aux abords de l'étang, rien de plus.
Pendant ce temps, je suis allé à la rencontre de Serina pour lui parler des circonstances de la mort de Kaleb. Juste à l'annonce du prénom Kaleb, elle dégaina son épée et tenta de me décapiter. Par chance, je ne fut que scalpé... Décidé à avoir la version des frangines de Kaleb, je me suis dirigé à la rencontre de Sorina qui semble moins frigide que sa très chère sœur. Pour Sorina, la mort de Kaleb n'est pas un accident. Il était très bon nageur et il est donc impossible qu'il se soit noyé. De plus, que Kaleb est abandonné son poste est impossible, pour la simple raison qu'il était amoureux de Dame Selys et l'aurait suivi jusqu'au bout du monde. On lui a donc forcé la main. Toujours d'après Sorina, Kaleb a été torturé par le Lord Balor, pour des raisons bien obscures. Après avoir fait ma petite affaire avec Sorina dans une ruelle, je rejoignis mes compagnons pour tout expliquer. Nous avons appris au passage que des mines existent sous le manoir.
Après une repos bien mérité, nous nous sommes dirigés vers la forêt pour revoir les orcs afin d'avoir leurs points de vue sur nos nouvelles informations. Ils nous attendaient à l'orée de la forêt entourés de créatures à bois, de flammèches bleus virevoltant autour d'eux ainsi que de nombreuses autres créatures peu engageantes. Les orcs nous apprennent que Dame Selys est passée il y a longtemps et a réalisé un rituel dans la partie non sécurisée de la forêt. Un rituel d'appel des ancêtres.
C'est à ce moment là que je n'ai plus trop compris. Deux des camarades, Gob et Sleezy, qui ont déjà vécu une expérience de mort dans la forêt, a réussi à passer dans l'orée sans se faire pourrir par les créatures. Ils seraient rentrer en contact avec les ancêtres des Selys et des elfes qui ont vécu dans cette région il y a fort longtemps. Je crois que même eux ils n'ont pas tout compris !
A leur retour, nous étions décidés à aller visiter les mines sous le manoir.
avatar
KaDeFu
Tout petit joueur
Tout petit joueur

Messages : 5
Date d'inscription : 12/02/2016
Localisation : Le Mans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du mal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum